GROUPE FRANCOPHONE
DE REHABILITATION AMELIOREE APRES CHIRURGIE

SOVINTY 3S MOBILE
éditeur, Société
Principe

Plateforme web accompagnant le patient dès la période préopératoire en assurant une check-list de contrôle avant l’intervention (absence de contre-indication clinique ou administrative). Elle assure également la surveillance du patient sorti précocement par l’intermédiaire de questionnaires quotidiens façonnables avec envoi d’alertes au clinicien ou à un intermédiaire désigné (infirmière dédiée ou secrétaire par exemple).

Système d'exploitation
Mac, windows,…
Langues disponibles
Multi-langue
Support (mobile, tablette...)
Interface connectée à internet (smartphone, tablette ou ordinateur), le contenu s’adapte à la taille de l’écran. Objets connectésen cours de développement (avec connexion WIFI sans nécessité de reporting).
Interlocuteur ou cible de l’appli
Avant l’intervention, le patient remplit ses données personnelles et administratives. Il remplit un premier questionnaire clinique préopératoire. En post-opératoire, à son domicile, le patient se connecte à son portail et complète les questionnaires régulièrement. Il a la possibilité d’avoir une synthèse clinique durant sa période de convalescence. En cas d’alerte, l’interlocuteur (une secrétaire, une infirmière référente ou le chirurgien) est contacté automatiquement par mail ou sms selon des critères définis et le niveau de gravité.
Coût par patient ou par an
Environ 0,6 euro par patient, en mode SAAS (logiciel en tant que service). Il existe également une formule d’abonnement pour les chirurgiens avec possibilités d’études statistiques, de rédaction de protocoles personnalisés, d’hébergement de données de santé et de connexion à des objets connectés pour 100 euros par mois et par chirurgien.
Ergonomie et charte graphique
La partie « patient » est fluide et agréable, la plateforme « clinicien » et la gestion des alertes sont plus confuses. Charte graphique simple, agréable. Lors de la gestion des premières alertes, on ne connait pas précisément à quoi correspondent les codes couleurs utilisés dans les niveaux d’alerte.
Confidentialité
Les données sont stockées au sein d’un hébergeur de données de santé agréé (le MiPih et Berger-Levrault). Ce stockage est déclaré à la CNIL.
Stabilité
Version 1.7 stable mais quelques erreurs apparues pendant le test
Données médicales surveillées
Essentiellement les données cliniques : température, état général, fatigue, état du pansement (avec l’aide de photos)... Afin de suivre et d’améliorer la récupération post-opératoire, plusieurs questions s’assurent si les exercices de kinésithérapie sont bien réalisés, si non, pourquoi. Des vidéos d’exercices sont accessibles pour guider ces exercices. Remontée des informations : les données cliniques renseignées sont directement disponibles sur la plateforme consultable par le patient ou l’équipe soignante. Protocoles existants : oui par pathologie, modifiables par l’établissement et les praticiens. Compte rendu de suivi envoyé à la structure pour dossier médical : oui.
Les +
  • La partie de plateforme dédiée au patient est plus agréable, claire, interactive et fluide que le module dédié au praticien.
  • Le questionnaire préopératoire est simple et permet de préparer au mieux à l’intervention.
  • Les conseils automatiques qui guident le patient sont pertinents et utiles.
  • Un des gros atouts de la plateforme est de proposer des vidéos d’exercices de rééducation qui stimulent le patient à être acteur de sa récupération.
  • Le patient peut être contacté directement en fonction de ses réponses par une infirmière dédiée mais leurs réponses peuvent rester floues et imprécises (envisager une check-list spécifique pour aider l'IDE à mieux cerner les antécédents du patient et mieux répondre aux besoins).
Les -
  • Le module dédié au patient nécessite de valider chaque réponse, alors qu’il serait plus simple de valider l’ensemble des réponses à la fin de l’étape.
  • La gestion des alertes nécessite une connexion avec un accès alourdi (dû à la réglementation en vigueur sur la sécurisation des données de santé) et de compléter un questionnaire avec des items redondants.